Quel porte-bébé pour l’été ?

DidySling Ellipses Black-EcruQuand les températures remontent, l’écharpe devient d’un coup un peu trop couvrante/chaude. Surtout si elle est nouée en «  enveloppé croisé  pans déployés» (écharpes tissées) ou en «  croisé enveloppé/nœud de base  » (écharpes extensibles, type JPMBB ou Tricot-Slen). Si vous ne souhaitez pas pour autant laisser tomber le portage – d’autant que les vacances sont souvent synonymes de balades/randonnées, etc. – plusieurs options s’offrent à vous.

  • Pour les tout-petits: une écharpe légère (Didymos jacquard, Néobulle Jacquard, Ling Ling d’amour, Colimaçon & Cie…) nouée en kangourou (ventre ou dos – le kangourou hanche est plus couvrant). Ce nouage permet un très bon maintien du corps encore tout «  mou  » des nouveaux-nés et permet de n’avoir qu’une épaisseur de tissu sur le dos du bébé. Ce nouage ne nécessite pas beaucoup de longueur – 3,30 à 4,20 mètres en fonction de la corpulence du porteur. Pour ce dernier, les nouages kangourous sont également très aérés. Le sling (écharpe courte avec anneaux, qui ne nécessite pas de noeud : LLA, colimaçon et cie) est aussi  une très bonne option, puisqu’il est peu couvrant, permet une bonne position physiologique (s’il est bien utilisé) et l’on peut porter en ventral ou ventral décentré 2 heures avec un bébé de moins de 5/6 kilos.
  • Pour les plus grands (4/5 mois en fonction des modèles et du gabarit de l’enfant): l’écharpe en kangourou (ou hanche réglable) et le sling restent d’excellentes options, mais d’autres s’ouvrent au couple porteur/bébé de 4/5 mois. D’abord le meï-taï (porte-bébé chinois, constitué d’un rectangle/carré pour le dossier, duquel partent deux lanières pour les bretelles, et deux lanières pour la ceinture), avec ou sans système de réduction d’assise, hybride (ceinture à clip) ou entièrement à nouer . Très léger, ce porte-bébé permet un portage symétrique confortable, agréable pour de longues balades et rappelle la sensation d’une écharpe. Citons la collection Ling Ling d’amour, l »Evolu’bulle de Néobulle, le Babycarrier de Storchenwiege. Dès 6/8 mois, les bébés (et leurs parents) peuvent également goûter aux joies des porte-bébé préformés, également peu couvrants, très agréables en rando et très faciles à installer sur le ventre comme sur le dos grâce à leurs bretelles rembourrées à clips.
  • Portage d’appoint (voiture/plage, mains libres dans la maison…): outre l’indispensable sling, les poches/tubes sont intéressants l’été (wacotto par ex, tube extensible), comme les rebozos ou écharpes courtes, utilisables en hamac simple – le tissu est noué à l’aide d’un double nœud, placé entre les deux omoplates. Le bébé est installé à califourchon sur la hanche et une petite volte ouverte est faite sur l’épaule pour ajuster le tout.
  • Portage pour la baignade: si vous souhaitez garder votre petit tout contre vous pendant vos baignades, plusieurs porte-bébé peuvent bien se prêter à l’exercice. C’est le cas du Tonga (qui parait-il met tout de même pas mal de temps à sécher car il est en coton…), du wacotto (qui sèche vite, lui, grâce à sa maille polyester) du rebozo porté en pagne ou en hamac simple, ou du désormais célèbre sling Sukkiri.
  • sukkiri-sling-parme
  • Pour les passionné(e)s… L’été, rien de tel que de tester toute sorte de portage léger, et notamment les «  porte-bébé du monde  », qui nous viennent d’ailleurs – pagne africain qui libère les épaules, porte-bébé laotienpodeagi coréen ou onbuhimo qui n’ont pas de ceinture… L’’écharpe Fil’up, peut être une curiosité, également.

Attention: en été, en fonction de la température, veillez à ne pas trop couvrir votre bébé. Souvent, un body suffit. Par ailleurs, comme en hiver, ce sont les extrémités qui sont les plus exposées: petites mains, pieds et visage/tête doivent être protégés du soleil !

texte édité en mai 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *