L'écharpe Didymos Cherry Blossoms et Audrey Jacquards coton lin et coton laine

Echarpes Didymos Cherry Blossoms et Audrey Jacquards coton-lin et coton-laine

L'écharpe Didymos Cherry Blossoms et Audrey Jacquards coton lin et coton laine
L’écharpe Didymos Cherry Blossoms et Audrey Jacquards coton lin et coton laine est une écharpe de portage aux motifs réversibles

Descriptif : la force de Didymos, marque allemande d’écharpes de portage pionnière sur ce créneau en Europe, c’est sa capacité à proposer de nouveaux coloris et motifs très régulièrement. Après les écharpes Didymos en sergé croisé/brisé, les Indio et les jacquards 100% coton, un petit point s’impose donc sur les tissus « mélangés ». Outre les écharpes en coton et soie que je n’ai pas eu l’occasion de tester pour le moment, on trouve chez ce fabricant des écharpes en coton et lin, comme le modèle Cherry Blossoms jade/rosa, ou en coton et laine, comme le modèle Audrey (pied de poule gris-bordeaux). L’écharpe Cherry Blossoms jade/rosa, en série limitée, a un motif réversible. Elle est tissée à 60% en coton bio, à 40% en lin, ce qui lui lui confère une légèreté agréable en été. Lavage en machine à 50° maximum, pas de sèche-linge ! Elle n’existe qu’en taille. Son prix : 135€. Le modèle Audrey, au motif pied de poule « oversize », est également une édition limitée, qui existe en tailles 5 (119€) et 6 (129€). Elle est tissée à 50% en coton biologique et 50% en laine. Lavage à la main recommandé ou en machine à 30°, et bien sûr, pas de sèche-linge.

Mon avis : les sensations offertes par ces deux écharpes sont très différentes. Le lin est à privilégier en été, la laine en hiver – j’enfonce une porte ouverte ? J’ai peu porté cet hiver avec l’écharpe Audrey mais elle ne m’a pas quitté pendant de longs mois. Malgré sa longueur, j’ai apprécié l’utiliser sont une veste avec mon grand bonhomme et surtout… autour de mon cou ! Ce que j’ai apprécié, c’est l’élasticité que la laine confère à l’écharpe. Elle n’est pas raide du tout, même si elle est un peu rugueuse. Et puis son look est original et class, un must have pour les amoureux des belles pièces. La Cherry Blossoms est moins enthousiasmante, à première vue en tout cas. Neuve, elle est hyper raide, à la limite du carton. Après trempage (une étape à ne pas sauter avec cette écharpe…) et un bon lavage, on progresse. Et puis, après deux semaines au bord de la mer par temps frais et venteux avec cette écharpe pour principal bagage, je suis finalement charmée. Malgré son épaisseur et sa légère rigidité qui ne rend pas les beaux nouages aisés, elle remplit son office : confortable sur de longs portages (avec enfants de 11 et 15 kilos), douce au toucher et bien longue, elle sert autant à se protéger du vent qu’à s’étendre sur le sable ou à réchauffer les enfants après un bain de mer (oui, oui, elle a passé avec brio le test « salinisation express »). Bref, compte tenu de son prix, je ne trouve pas son achat essentiel, car elle pourrait décevoir certains porteurs qui recherchent avant tout la facilité d’installation et pas la variété des sensations. Les amateurs de nouages nickels resteront aussi sur leur faim, car elle est très difficile à bien régler, d’où la pauvreté des photos proposées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *